Les réactions de la peau face aux UV

Il y a 3 effets classés en fonction de leur date d’apparition après l’exposition :

– Les effets immédiats

– Les effets retardés

– Les effets néfastes à long terme

Les différents effets immédiats des UV sur la peau

Un seul bénéfique peut être accordé aux UVB; la synthèse de la vitamine D.

 

Action immédiate des UVB sur la peau :

  • L’érythème actinique (coup de soleil) est provoqué à 80% par les UVB et à 20% par les UVA. On distingue plusieurs degrés de gravité :

La trace d’érythème : rougeur à peine visible.

L’érythème 1+ : rougeur légère, non douloureuse.

L’érythème 2+ : rougeur nette, légèrement sensible.

L’érythème 3+ : rougeur importante, oedème, empêchant le sommeil.

L’érythème 6+ : intense, violacé, cloque d’eau, fièvre, migraine…

NB : Après exposition aux solariums, on ne doit pas observer d’érythème actinique.

Action immédiate des UVA sur la peau :

  • La pigmentation immédiate ou hâle de soir (appelée aussi phénomène de Meirowski).

Ce phénomène est transitoire, il se traduit par une « bonne mine » du soir mais ne persiste pas le lendemain.

Les UVA ne stimulent pas le processus de la mélanogenèse (phénomène d’activation de la mélanine, cellule qui donne la couleur aux yeux, à la peau, aux cheveux, etc…)

 

Les effets retardés des radiations UV sur la peau

  • Sous l’action des UVB l’épiderme s’épaissit. C’est une protection de la peau contre « l’agression » des UV.

NB : Après expositions aux solariums, on doit observer qu’un épaississement modéré de l’épiderme. Celui-ci est dû à la faible quantité d’UVB présents dans les rampes basse pression.

  • La pigmentation retardée (bronzage). C’est le mécanisme d’autodéfense de la peau contre l’agression solaire. La pigmentation retardée est induite essentiellement par les UVB qui stimulent les mélanocytes.

Les UVA sont aussi bronzants mais à un degré moindre.

Le mécanisme de bronzage débutent 48 à 72 heures après le début de l’exposition.

 

Les effets néfastes à long terme des UV sur la peau

  • Les fibres de collagène sont altérées et le tissu élastique est anarchique.
  • Le système immunitaire s’affaiblit ce qui modifie sa vision sur les cellules cancéreuse et ne les reconnait plus comme « mauvais », c’est comme ça que le cancer cutané s’installe.
  • Le vieillissement précoce de la peau.

 

Les commentaires sont clos.