Augmentation mammaire : à quels seins se vouer ?

L’augmentation mammaire par pose d’implants reste la méthode la plus fréquemment utilisée, bien que nécessitant une intervention chirurgicale. Alors que le scandale des prothèses truquées Peep a semé le doute quant à la durabilité des prothèses mammaires, quelles sont les méthodes alternatives ?
1

L’injection d’acide hyaluronique

L’injection d’acide hyaluronique (substance également désignée sous son nom commercial de Macrolane) est une intervention légère, réalisée sous anesthésie locale. Ce produit de comblement également utilisé dans d’autres indications (comme l’atténuation des rides du visage) est sans danger en soi, mais l’Afssaps en a proscrit l’utilisation en France en raison des difficultés induites par sa présence lors de la lecture des mammographies (et donc des risques d’empêcher ensuite le dépistage d’un éventuel cancer du sein).

Le Macrolane reste cependant autorisé dans d’autres pays européens. Son utilisation permet une augmentation de volume correspondant au plus à une taille de bonnet, augmentation seulement temporaire : il est naturellement résorbé au bout de douze à dix-huit mois, et l’opération doit être renouvelée régulièrement, ce qui est aussi contraignant que coûteux.

L’injection de graisse ou lipofilling

Cette nouvelle technique est fondée sur le prélèvement de graisse sur une autre partie du corps où la graisse est excédentaire, avant injection dans les seins. L’opération est réalisée sous anesthésie générale, et elle aboutit à une augmentation définitive du volume mammaire. Le gain de volume est limité, mais en revanche l’opération peut être renouvelée à terme pour ré-augmenter la taille des seins.

L’opération n’est bien entendu possible que si un excédent localisé de graisse existe sur le corps de la patiente. Par ailleurs, il est recommandé d’éviter une grossesse trop précoce après l’intervention et de prendre soin à ne pas faire de yoyo pondéral, car cela serait nuisible à l’esthétique finale.

Remerciements : Dr Romain Lavocat, chirurgien esthétique à Bordeaux.

Les commentaires sont clos.